background img

Comprendre et identifier les crottes de fouines : un indice précieux pour l’observation de la faune sauvage

Comprendre et identifier les crottes de fouines un indice précieux pour l'observation de la faune sauvage

Les crottes de fouine sont en général des sources d’inquiétudes et d’interrogations. On les retrouve souvent dans le jardin ou les espaces pollués de l’habitation. Comment peut-on reconnaitre ces excréments ? Quelles dispositions prendre pour repousser les fouines ?

Qu’est-ce qu’une fouine et comment vit-elle ?

La fouine est un petit animal sauvage appartenant à la famille des mustélidés. Elle vit principalement dans les forêts. Cet animal est souvent confondu avec les martres. Il se démarque cependant avec ses oreilles qui sont plus petites et sa bavette blanche.

A lire en complément : Comment choisir un harnais pour canicross ?

Les origines de la fouine sont associées à de nombreuses régions : Amérique du Nord, Asie, Afrique… Ce petit animal est très fréquent dans les bois, plaines herbeuses, forêts de conifères. Il passe son temps dans les crevasses et terriers abandonnés.

La fouine a la capacité de s’adapter à tous les environnements, tant qu’il trouve à manger et à boire. Elle apprécie particulièrement les carrières, prairies et granges.

A lire en complément : Les secrets de la rapidité du crocodile : une anatomie conçue pour la chasse

C’est un omnivore qui se nourrit de rongeurs tels que les souris et les campagnols. Il peut aussi tuer des lapins, des canards ou d’autres oiseaux. Il a un incroyable instinct de chasseur qui lui permet d’atteindre sa proie assez facilement.

Crottes de fouines : comment les reconnaitre ?

Les crottes de fouines se présentent en général sous une forme étroite avec des extrémités tordues comme pour la plupart des carnivores. Elles ont une odeur de moisi et une couleur brune noirâtre. Elles se différencient des excréments des autres animaux par leur petite longueur (environ 60 mm). Ces crottes sont également très fines.

Dans la majorité des cas, les crottes de fouine se retrouvent près de l’endroit envahi par les animaux. C’est une manière pour eux de marquer leur territoire. Cela leur permet d’informer leurs semblables de leur présence dans la région.

Comprendre et identifier les crottes de fouines un indice précieux pour l'observation de la faune sauvage

Les fouines font leurs besoins plusieurs fois dans la journée en raison de l’importante quantité de nourriture qu’elles ingèrent. Elles ont en effet un métabolisme très rapide et laissent donc de nombreuses traces sur leur passage.

Les crottes de fouine sont inesthétiques et assez difficiles à laver. Quand elles sèchent, elles deviennent très dures et noires. Elles contiennent aussi des os, des cuticules d’insectes, des plumes ou encore de la fourrure.

Que faire en présence de crottes de fouine ?

Si vous remarquez des crottes de fouines autour de votre habitation, vous devez agir rapidement pour éviter les dégâts que peut causer cet animal.

Inspecter de façon régulière les accès aux greniers, combles. Assurez-vous qu’ils sont bien fermés ou grillagés pour empêcher l’intrusion des fouines.

Rangez et nettoyez bien les espaces extérieurs de votre maison (jardin, garage, abri de jardin…). Cela empêche les fouines de ne pas se trouver un habitat attrayant. Stockez correctement les poubelles et aliments pour éviter que leurs odeurs n’attirent les fouines.

Pour dissuader les fouines de s’installer dans votre environnement, vous pouvez utiliser des répulsifs naturels à base d’huiles essentielles. Le purin de lavande, la menthe poivrée et l’ammoniaque sont également efficaces.

Les appareils à ultrasons sont aussi idéaux pour repousser les fouines de votre habitation. Ils émettent des sons à haute fréquence que ces animaux ne supportent pas. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser des pièges à fouine. Faites cependant attention à respecter les règlementations en vigueur dans votre localité.

Catégories de l'article :
Animaux