background img

Comment savoir si mon chat a la dermatite ?

Avez-vous remarqué que la peau de votre chat est enflammée et continue de démanger ? Ces signes peuvent indiquer que votre chat souffre de dermatite atopique. En général, c’est l’une des principales causes des démangeaisons irritantes et persistantes qui ne laissent pas votre chat tranquille. Si vous voulez prendre soin de votre chat et toujours savoir ce qui se passe avec lui, lisez ce qui suit. Il n’y a rien de mieux que de savoir prévenir.

L’âge est un facteur important

La dermatite féline est une affection qui survient généralement chez les jeunes chats. En effet, elle touche le plus souvent les chats âgés de 6 mois à 3 ans. Toutefois, ce n’est pas exceptionnel, car des animaux adultes sont connus pour avoir ce problème dermatologique.

A lire aussi : Quelle nourriture pour votre chat ?

La présence d’une dermatite chez le chat peut être déterminée si l’animal présente des démangeaisons constantes. L’intensité de ces sensations est variable et permet de savoir quand un chat a une dermatite.

Les poils tombent beaucoup

Les chats sont des animaux de compagnie très discrets. À moins que les démangeaisons ne soient : exagérées, il se peut que vous ne les remarquiez même pas. De nombreux chats se grattent ou se lèchent en secret. En effet, ce symptôme de dermatite peut donc passer inaperçu ou être confondu avec leur toilettage naturel.

A lire aussi : Comment faire pousser un chat maigre ?

Dans la plupart des cas, la visite chez le vétérinaire intervient lorsqu’un chat souffre d’une perte de poils sévère. Cela se produit lorsque le léchage et le grattage constants finissent par arracher les poils du cuir chevelu. Par conséquent, la calvitie est plutôt visible.

Les lésions et papules

Les démangeaisons causées par une dermatite peuvent être plus ou moins localisées et même s’accompagner de rougeurs. De plus, des érosions et des croûtes peuvent apparaître à la suite d’un comportement autodestructeur de grattage.

Les lésions peuvent apparaître sur les oreilles, le visage, le cou et d’autres parties du corps. Une autre indication très claire que votre chat souffre de dermatite est la présence de papules. De plus, le constat de croûtes dans ces zones spécifiques de son anatomie est un signe très révélateur. L’alopécie auto-imposée est très fréquente sur les hanches, les flancs et l’abdomen.

Granulomes éosinophiles

Un autre symptôme indiquant que votre chat souffre de dermatite est le complexe de granulomes éosinophiles. Dans ce cas, votre animal aura des lésions très enflammées et érythémateuses sous forme de taches linéaires et de cordons. Il est également très probable qu’il ait des ulcères cancéreux.

Si vous constatez cela, vous devez immédiatement contacter votre vétérinaire. Ainsi, il pourra effectuer des tests appropriés pour exclure les causes successives des démangeaisons. Une fois le diagnostic clarifié, le médecin prescrira des médicaments à votre animal.

Solutions préventives

En ce qui concerne la prévention, il est préférable d’éviter tout contact avec les éléments qui provoquent la dermatite. Si votre chat est sensible aux acariens, une bonne solution consiste à laver tous les tapis. Lavez également les lits et matelas une fois par mois avec un produit adapté. Si le problème est : causé par l’alimentation du chat, la prévention consiste à trouver le composant à l’origine de la dermatite.

En conclusion, la dermatite atopique chez le chat est une affection qui est généralement facile à traiter. Il suffit de trouver la cause qui en est à l’origine. Vous devez savoir à quoi votre chat est allergique et lui éviter tout contact avec l’allergène. Si vous renforcez les défenses de l’organisme par une alimentation adaptée, le chat aura plus de chances d’oublier le problème.

Catégories de l'article :
Chats